Marie Cubaynes, mezzo-soprano

McubaynesNée à Toulouse au sein d’une famille d’artistes, Marie Cubaynes étudie le piano dès l’âge de 6 ans au CNR de Toulouse où elle rejoint rapidement la Maîtrise d’Enfants.
En 2003, elle rejoint les classes de chant du CNR de Toulouse puis part étudier à Paris auprès de la soprano Michèle Command. Elle obtient en 2008 un DEM de Chant au CNR de Paris et se perfectionne dès lors auprès des chanteurs Gabriel Bacquier, Michel Sénéchal et Jean-Philippe Lafont, des chefs de chant David Selig, Umberto Finazzi et Felice Venanzoni et des metteurs en scène Sir Jonathan Miller et Mireille Larroche.
En 2011, elle devient mezzo-soprano soliste de l’Opéra-Studio de l’Opéra National du Rhin et participe entre autres aux productions de Owen Wingrave – Britten (Kate Julian), L’Heure Espagnole – Ravel (Concepción), Blanche-Neige – MF Lange (La Reine), Der Ferne Klang – Schreker (Milli), Les Huguenots – Meyerbeer (Une dame d’honneur), L’Occasione Fa il Ladro – Rossini (Ernestina), Le Chat Botté – Cui (Le Chat). Parallèlement, elle se produit très régulièrement en récital et participe à de nombreux concerts en France et à l’étranger (Japon, Finlande). Parmi ses dernières prestations, La Grosse Dame (Les Mamelles de Tirésias – Poulenc) au Théâtre de la Monnaie-De Munt de Bruxelles sous la direction de Roger Vignolles, mise en scène de Ted Huffman.

Elle sera très prochainement à l’affiche de Cosi Fan Tutte – Mozart (Dorabella) au Grand Théâtre de Calais et de la reprise de Owen Wingrave – Britten (Kate Julian) sur la Scène Nationale de Besançon.

Jordi Villaplana, technicien son et lumière

Jordi.jpg

Jordi Vilaplana est depuis toujours passionné de musique.

Après quinze années d’études au conservatoire et une formation en électronique, il a passé un BTS audiovisuel qu’il a complété avec une formation en « Technique du son ».

Batteur de formation, il a monté son studio d’enregistrement en Ariège, compose régulièrement et a agit en tant que régisseur des Rencontres Lyriques de Luchon.

Saori Sato, organiste

saorieSaori Sato est née à Niigata, au Japon.

A l’université de sa ville natale, elle a mené à son terme un cycle d’études en piano et en composition, complété par une maîtrise en pédagogie musicale. Durant l’année 2000 elle entreprend des études d’orgue et en 2003 elle étudie au CESMD de Toulouse, dans les classes de Jan Willem Jansen et de Michel Bouvard, ou elle a obtenu, au mois d’octobre 2005 un premier prix. En septembre 2005, elle se perfectionne au pianoforte et à la basse continue auprès de Yasuko Bouvard et de François Saint-Yves, au sein de CNR de Toulouse, elle a obtenu des prix de solfège, d’écriture, de basse continue et de pianoforte.

 

Elle collabore aux festivals de : Toulouse les Orgues, Passe ton BACH D’abord, Toulouse d’été, La Chaise Dieu, Sorèze, Sylvanès, Saint-Maximin, Saint-Céré, Eclats de Voix Auch… avec l’Orchestre de Chambre de Toulouse, Les Sacqueboutiers, Il Canto d’Arione, Les Eléments, l’Ensemble Baroque de Toulouse, Ensemble Antiphona, l’Orchestre à cordes de l’Ariège, Scandicus, Tokyo Bach Cantate Ensemble et désormais les Rencontres Lyriques de Luchon.

Christelle Vinsonneau, librettiste, metteuse en scène, scénariste, plasticienne

 

Après une formation en arts plastiques, Christelle Vinsonneau a réalisé de nombreuses expositions. Elle s’est peu à peu intéressée à la scénographie et c’est tout naturellement qu’elle s’est impliquée dans le domaine du spectacle vivant que ce soit par la mise en espace, la mise en scène et la confection de décors.

 

C’est son attrait vers les nouvelles technologies qui l’ont conduite peu à peu à utiliser le son et la vidéo comme un moyen d’expression supplémentaire au service de la scène. Artiste multiple et amatrice assidue de musique elle est depuis toujours passionnée par l’écriture. Elle est aujourd’hui l’auteure de plusieurs nouvelles et de spectacles (‘Par-delà les frontières’, ‘Ligilo Popolo’, le spectacle de rue ‘Paradis, paradons’, ‘Récital non-essentiel’), écrit des spectacles lyriques.

 

Pour 2019, elle est l’auteure du livret de l’opéra en création « Les sept Luès » pour les Rencontres Lyriques de Luchon et le compositeur Lionel Ginoux. En 2020 (création reportée en 2022), elle est l’auteur des textes pour le cycle en création mondiale mis en musique par François Riu-Barotte pour le récital d’ouverture « Contrastes » .

Intervenants pédagogiques du stage de chant lyrique

Sylvia Cazeneuve, artiste lyrique :

Sylvia Cazeneuve

 

Elle a bénéficié de l’enseignement de grands noms de l’art lyrique comme Montserrat Caballé, Gabriel Bacquier, Michel Sénéchal, David Sélig, Susan Manoff, Bertrand Dubedout, Michel Decoust, Alain Buet, François Le Roux, Margret Honig, Alain Fondary, Alain Garichot, Maarten Koningsberger…
Sylvia Cazeneuve a également suivi la formation en technique vocale avancée, mécanisme fonctionnel de la voix et rééducation selon les principes ‘The liberated voice’ de Carol Baggott-Forte et Cornelius Reid.

 

Sylvia Cazeneuve est lauréate de concours internationaux de chant lyrique, elle remporte le Premier Prix du IIIème concours international de chant lyrique de Nîmes ainsi que le Prix du public en 2009 et le prix spécial du jury au Vème concours international de chant lyrique à Canari en 2011.

 

Remarquée pour ses qualités pédagogiques, et pour son enthousiasme, Sylvia Cazeneuve est régulièrement invitée pour enseigner l’art du chant français et son interprétation.

http://www.sylviacazeneuve.com

 

 

François Riu Barotte :

 

Pianiste et compositeur, François Riu-Barotte mène une carrière transversale qui le mène à travailler avec des chanteurs et des artistes issus de domaines différents, dans des répertoires de musique classique et contemporaine, de  zarzuela, de chanson française, de théâtre musical, de  musique du monde.

 

Il a animé comme pianiste accompagnateur et sous la direction d’Helmut Lips, de très nombreux stages à Oviedo (Asturies), Colera (Catalogne), Lleida (Catalogne)

 

Chef de chant des Rencontres lyriques de Luchon, directeur musical des Rencontres vocales de Chambretaud (Vendée), accompagnateur des master-class de Helmut Lips (Espagne), Dolores Tamargo-Suarez, Suzanne Sarroca, Gabriel Bacquier, Michel Sénéchal , Marc Vento…

 

Sa discographie comprend des enregistrements consacrés à la mélodie  française : Gounod et Massenet avec la Soprano Florence Tanzilli-Vento, Ropartz avec le Baryton Jacques Calatayud, Avec le Baryton Didier Henry deux mélodies inédites de Paul Dukas et Chanal, ainsi que quelques unes de ses mélodies avec la soprane Michèle Laporte. Avec le Tenor Ruben Velazquez, un album édité chez Warner, de musique du monde : YEDRA.

Il a composé pour le théâtre musical, des mélodies,des chansons, des pièces pour le piano. Il a composé notamment un cycle de cinq mélodies sur des textes de Christelle Vinsonneau pour le festival des Rencontres Lyriques de Luchon, en création en 2022 avec Sylvia Cazeneuve et lui-même au piano.
Professeur de piano, titulaire du C.A et accompagnateur, François Riu-Barotte a enseigné au conservatoire du Tarn et a été accompagnateur de la classe de chant de Didier Oueillé.

https://riu-barotte.blog4ever.com

 

Elyna Yves, plasticienne

Elina dessine et peint depuis l’enfance. Suite à une formation de peintre en décors, elle trouve sa voie à travers le Mandala qui devient pour elle un support pour exprimer sa créativité, mais aussi un véritable cheminement thérapeutique et spirituel.

Il y a six ans, elle créé « Mandalyna », un stand ambulant artisanal sur la thématique du Mandala, qu’elle déplace maintenant à l’aide d’un vélo électrique et d’une remorque.

 

http://www.mandalyna.com

Jean-Paul Melon, chanteur

Commingeois, Jean-Paul Melon s’investit dans plusieurs chorales de la région.

Il découvre le chant trad au contact de Wilfried Abo, son maître dans la discipline, et participe ainsi à la sauvegarde de ces mélodies anciennes chantées en polyphonie lors de ce que l’on appelle couramment dans le Comminges, les ‘cantèras’.

Katja Wentz, musicienne, plasticienne

Katja Wentz partage sa vie entre l’Europe et l’Asie. Artiste pluridisciplinaire elle travaille la peinture et l’art textile, et pratique divers instruments de musique, surtout originaires de l’Inde.  Après des années de formation de piano classique dans sa jeunesse, elle apprend à jouer le sitar à Varanasi (Inde du Nord) durant plusieurs saisons, elle a également fréquenté l’académie musico-ethnologique de Venise ou elle a suivi les cours de Budhadithya Mukherjee. Artiste nomade, elle expose ses oeuvres et se produit en tant que musicienne à ‘ international.

Katja anime des soirée “voyage sonore”’, avec le sitar, l’antara (monochord/koto), les bols tibétains/ceramic), flûte, tampura avec le chant harmonique. Elle a appris les chants traditionnel de l’hindouisme et du bouddhisme, pendant des retraites dans des ashram en Inde du Nord ainsi que dans des monastères bouddhiste au Népal, en Aragon (en Espagne) et en Dordogne. Depuis 25 ans, elle passe la moitié de sa vie entre le  Népal,  l’Inde, le Laos, la Thaïlande, le Bhoutan et Bali.

Katja accompagne des stages de yoga, de méditation et des retraites de méditation avec la musique méditative, et les chants.

Elle a étudie à l’académie de Beaux Arts a Berlin.

 

www.kirvani.com

Amber Céolta

 

Amber Céolta est chanteuse et professeur de chant, spécialisé dans les chants  balkaniques.

 

Depuis plus de 20 ans elle anime des ateliers et stages pour tous niveaux.

L’accent est toujours sur le plaisir de chanter ensemble de façon ludique et pédagogique.

Pendant les ateliers elle joue de quelques instruments traditionnels, dont le tambura (luth bulgare) et le darbuka (tambour oriental).

Amber est également cheffe de choeur pour l’ensemble vocal « Mesechinka » basé en Ariège.

Elle présente l’atelier de chant traditionnel Bulgare pendant le festival « L’autre et l’ailleurs » des Rencontres Lyriques de Luchon.